Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Newsletter

CHLORELLA - ECHLORIAL Il y a 2 produits.

Culture de microalgues dans un système de tubes de verre de 500 km de longueur – L'innovation en Allemagne.
Les microalgues sont produites depuis le milieu du siècle dernier dans des bassins à ciel ouvert peu profonds, principalement en Asie du Sud-Est et aux USA. Ces bassins ont une profondeur d'environ 15 cm et leurs eaux sont agitées en un ou plusieurs endroits.En 1995, une technique de culture de microalgues a été mise au point en Allemagne, reposant sur un système fermé de tubes de verre, constituant en quelque sorte un "aquarium sans fin" qui assure un apport de lumière optimal aux algues. Cette installation d'une superficie de 1,2 ha a été construite en 1999 à Klötze, sous la forme d'un système de tubes de verre, long de 500 km. Le volume de culture, réparti en 20 unités séparées, est d’environ 600 000 litres. La construction de la première installation à Klötze a représenté un saut quantique dans le domaine des méthodes de culture de microalgues et elle s'est traduite par une amélioration significative de la qualité du produit. Par rapport à la culture en étangs, la culture dans des tubes de verre présente des avantages déterminants :La lumière peut parvenir aux algues en se propageant au travers du tube de verre, de tous côtés, de sorte que les algues reçoivent une quantité optimale de lumière solaire et elles peuvent croître dans de bonnes conditions. Il n'y a pas de zones insuffisamment éclairées, comme ce peut être le cas dans les couches profondes des étangs. Tous les facteurs environnementaux essentiels à une croissance saine des algues peuvent être contrôlés et ajustés de manière optimale, par exemple le pH, la température et l'apport de dioxyde de carbone. Les influences extérieures incontrôlées telles que l'eau de pluie, la poussière, les insectes, les oiseaux aquatiques et leurs déjections, les algues bleues etc. peuvent être exclues. Une différence de qualité qui se mesure par exemple par les charges en métaux lourds et en toxines ! Il n'y a pas d'évaporation d'eau sur une grande superficie. La surface au sol nécessaire est bien inférieure à celle des installations de type étang. L'installation et le procédé de culture sont protégés entre autres par les brevets EP 0968273 et EP 1040182.La récolte :La première étape de la récolte consiste à séparer la biomasse. Les algues microscopiques sont alors séparées de l'eau qui est renvoyée dans l'installation. Dans la deuxième étape, les algues sont acheminées vers un système de séchage par pulvérisation. Ce procédé permet de sécher les algues avec ménagement jusqu'à un taux d'humidité résiduelle de l'ordre de 3%, condition nécessaire à une conservation de longue durée. Le temps qui sépare la mise en culture des algues et l'obtention du produit fini séché est très court. Ceci est important pour éviter une dégradation et une décomposition des constituants de valeur. La haute qualité de la culture et la transformation rapide permettent de renoncer à une stérilisation et à la "désintégration" des parois cellulaires en vue de réduire le nombre de germes. En outre, il n'y a aucun apport d'énergie supplémentaire qui aurait un impact négatif sur les constituants.Depuis lors, des installations expérimentales et des installations de production de plus petites tailles sont exploitées dans le monde entier pour des produits spéciaux, sur le modèle de l'installation de Klötze.